Communiqué de presseCatégorielecture: 3 minutes

VMware travaille avec des universités allemandes afin d’ouvrir la voie vers la 6G grâce à l’automatisation

VMware finance les travaux du pôle de recherche 6G-life et du centre CeTI de l’Université technique de Dresde, ainsi que ceux du Telecommunication Networks Group (TKN) de l’Université technique de Berlin

Barcelone – 3 mars 2022 — MOBILE WORLD CONGRESS 2022 — VMware, Inc. (NYSE : VMW), leader de l’innovation en matière de logiciels d’entreprise, présente sa vision baptisée Automating Life (automatiser la vie). Cette vision repose sur une fusion entre technologies Cloud, réseau et d’intelligence artificielle, et sur un ensemble de convictions — l’équité, le développement durable et la confiance. Pour atteindre l’objectif qu’est là 6G, l’évolution de ces technologies sous-jacentes devra se calquer sur le cycle de transformation de nos modes de vie, de la société et des technologies, tous ces éléments s’auto-influençant pour créer une sorte de continuum.

« Ce continuum (maintenu par la réponse de nos sociétés à l’évolution des individus et des technologies) symbolise la façon dont VMware entend tracer son parcours vers la 6G. L’éditeur entend promouvoir des technologies axées sur les besoins des êtres humains, en sauvant ou en améliorant leurs conditions de vie. Cette stratégie visera surtout à permettre aux individus de se développer grâce à, et avec les technologies, comme ils le souhaitent, au lieu de voir leurs vies dictées par ces technologies », déclare Kaniz Mahdi, vice-président des solutions d’Edge distribué, VMware. « Nous sommes ravis de soutenir les professeurs Fitzek et Falko dans leur mission consistant à façonner l’avenir des communications sans fil grâce à des technologies axées sur l’humain. »  

Sous la direction du professeur Frank Fitzek de l’Université technique de Dresde, le Centre pour l’Internet tactile « avec l’humain dans la boucle » (CeTI) et le pôle de recherche 6G-life travaillent pour faire en sorte que l’humain puisse interagir quasiment en temps réel avec des systèmes cyber-physiques dans le monde physique ou virtuel, à l’aide de réseaux de communication intelligents (5G et au-delà). Ce type d’interaction permettra aux individus de bénéficier d’un accès équitable à des environnements distants, indépendamment de leurs genres, âges, origines culturelles ou handicaps. Elle est susceptible de démocratiser l’accès aux compétences et à l’expertise nécessaires, ainsi qu’à des recherches de pointe en matière de développement durable, de sécurité, de résilience et de latence.

« Nous sommes ravis de travailler avec VMware pour soutenir la recherche et le développement d’innovations qui jouent déjà un rôle considérable sur la voie vers la 6G », déclare Frank Fitzek, professeur et responsable de la Chaire Réseaux de communication Deutsche Telekom à l’Université technique de Dresde. « Nous avons créé 6G-life pour proposer de nouvelles approches en matière de développement durable, de sécurité, de résilience et de latence. Cette collaboration nous permettra de progresser dans nos travaux de premier plan dans des domaines spécifiques — à l’image de ceux menés par le Centre d’excellence CeTI sur l’Internet tactile — mais aussi autour des réseaux 5G, des technologies quantiques de communication et de l’intelligence artificielle. »

La fusion entre Cloud, réseaux et intelligence artificielle jouant un rôle clé dans la 6G, il est essentiel de mettre en place de nouveaux modèles de systèmes distribués, de gestion des données et de traitement. Fort de ses antécédents et de son expertise, le Telecommunication Networks Group supervisé par le professeur Falko Dressler à l’Université technique de Berlin développe de nouvelles solutions d’Edge Computing virtuel, de machine learning, de mise en réseau et de gestion distribuée des données conçues pour répondre aux besoins de la 6G.

« Nous sommes enthousiastes à l’idée de commencer notre collaboration avec VMware », déclare Falko Dressler, professeur et président de la recherche sur les réseaux de télécommunication à l’Université technique de Berlin. « Le fait d’introduire la virtualisation dans de nombreuses couches d’un système d’Edge mobile offre davantage de flexibilité, mais potentiellement au prix d’une complexité supplémentaire. Le machine learning permet de surmonter cette complexité liée à une virtualisation extrême du cœur de réseau à l’Edge et jusqu’au terminal, et offre de nouvelles opportunités pour mener des recherches de pointe vers la 6G. »

Un écosystème de recherche international pour automatiser la vie

Ces subventions faciliteront les activités de recherche et de découverte visant à automatiser la vie, grâce également au soutien du Réseau d’innovation pour l’équité numérique (Digital Equity Grid Innovation, ou Projet TETRA) lancé par VMware en partenariat avec l’initiative Future Networks Initiative de l’IEEE ; Mitacs ; et le gouvernement canadien. Parallèlement, VMware continue à élargir son portefeuille de recherche et d’innovation avec des financements et des partenariats similaires à travers le monde.

Ressources supplémentaires

VMware au Mobile World Congress Les solutions multi-Cloud de VMware sont présentées sur son stand (Hall 3, stand 3M11) au Mobile World Congress. Consultez notre kit de presse pour découvrir toutes les annonces faites par VMware dans le cadre du salon, et pour profiter de démonstrations sur demande, de témoignages de clients, ou encore de l’actualité de nos partenariats.