Communiqué de presseCatégorielecture: 4 minutes

Les entreprises françaises mettent en moyenne trois semaines pour rendre leurs salariés opérationnels sur mobile

Étude VMware | Usages mobiles dans l’entreprise
Les entreprises françaises mettent en moyenne trois semaines pour rendre leurs salariés opérationnels sur mobile

Des problématiques
de fiabilité, de propriété et de déploiement empêchent les entreprises
de profiter pleinement de l'ère du Cloud et de la mobilité

Paris, le 17 décembre 2014 — VMware, Inc. (NYSE : VMW), le leader mondial de la virtualisation et des infrastructures Cloud, présente les résultats d'une étude révélant notamment que les services informatiques français ont besoin de l'équivalent de trois semaines pour équiper leurs salariés d’outils et d’applications de mobilité qui leur sont nécessaires pour travailler.

L'étude réalisée par Vanson Bourne pour le compte de VMware 1, analyse l’impact du manque de maturité en matière de mobilité, tant sur les départements informatiques que sur les salariés. Ainsi, seuls 13 % des services informatiques en France estiment être en mesure de répondre aux besoins de leurs employés en matière de mobilité, tandis qu’un tiers (32 %) ne parvient pas à contrôler l'accès aux données professionnelles depuis tous les terminaux mobiles des salariés.

Dans le cadre de l'étude, les décideurs informatiques et les employés ont été interrogés afin de déterminer qui, selon eux, devait être responsable des politiques relatives au travail mobile. Les résultats témoignent de l'indécision des services informatiques sur la question. 55% des DSI français estiment qu'il est de leur responsabilité de restreindre l'accès des employés aux outils et applications mobiles en dehors des horaires de travail, tandis que 50% se sentent contraints de le faire, et que 69% reconnaissent que cela est désormais nécessaire.

« Vu le rythme d'activité des entreprises aujourd'hui, prendre trois semaines pour équiper son personnel des outils nécessaires pour travailler n'est pas viable pour les entreprises qui cherchent à survivre et à prospérer à l'ère du Cloud et de la mobilité, » observe Sylvain Cazard, Directeur Général de VMware. « Tout délai empêchant le personnel d'être rapidement et pleinement opérationnel peut donner un avantage à la concurrence. Les entreprises doivent donner à leurs employés la possibilité de collaborer avec qui il faut, de n'importe où et à tout moment, tout en minimisant les risques en matière de sécurité. »

De leur côté, les employés sont nettement moins indécis sur la question. Soixante-neuf pour cent d'entre eux considèrent que leur employeur ne devrait pas restreindre leur accès aux applications et outils mobiles. En l'état, 87% affirment ne pas encore bénéficier d'un accès complet aux outils mobiles qui leur sont nécessaires pour être aussi productifs qu'ils le voudraient. Plus d'un quart (26 %) s'avouent être prêts à contourner leur service informatique afin d'obtenir les outils mobiles dont ils ont besoin. En conséquence, l’entreprise doit proposer davantage d'autonomie en matière de mobilité, et non pas plus de restrictions.

« L'expression “La liberté, mais contrôlée” n'a jamais été aussi appropriée, la recrudescence des terminaux et des applications mobiles bouleversant les attentes des utilisateurs et les structures fonctionnelles, » poursuit Sylvain Cazard. « Les entreprises doivent clairement définir de qui relève la responsabilité des applications et des outils mobiles au sein de l’organisation. Beaucoup d'employés s'attendent à choisir la façon dont ils travaillent et l’exigent même. Le défi pour les services informatiques est donc de satisfaire cette demande, tout en gardant un contrôle approprié sur la façon dont sont utilisés les informations critiques et les processus métier. Cela doit se faire de façon centralisée, afin de sécuriser les données et d'éviter de compromettre les meilleures pratiques de l'entreprise. »

« La bonne nouvelle est qu'aujourd'hui, les moyens technologiques pour y parvenir existent : les solutions de mobilité d'entreprise de VMware aident des entreprises telles que Hertz et TUI à transformer les moyens professionnels mis à la disposition de leurs utilisateurs, en fournissant un accès sécurisé et immédiat aux ressources dont ils ont besoin. Pour concrétiser ce potentiel, les entreprises devront être bien plus nombreuses à adopter de telles solutions. »

L’étude révèle également que :

  • Parmi les problématiques concrètes auxquelles ils sont confrontés pour équiper le personnel des outils et applications mobiles dont il a besoin, les services informatiques citent notamment la mise en œuvre de politiques de sécurité permettant le contrôle des accès (un défi majeur pour 59% d'entre eux en France), le fait de devoir démontrer le retour sur investissement pour 58% et le manque de confiance de la part des employés (50%).
  • Sensibiliser et faire prendre conscience de cette problématique au sein des entreprises fait également figure d’obstacle. Seuls 11 % des employés estiment que les politiques et processus relatifs à l'utilisation de technologies Cloud / mobiles appliqués dans leur organisation ont du sens, ce qui s'explique probablement par le fait que l'entreprise typique n'a ni mis à jour, ni partagé sa politique de mobilité avec son personnel depuis neuf mois.

Retrouvez l’infographie animée de l’étude : http://vmwareemeablog.com/fr/productivitenumerique/

productivite numerique

À propos de l'étude
Le cabinet d'études de marché spécialisé Vanson Bourne a interrogé pour cette étude 1 800 décideurs informatiques et 3 600 employés d'entreprises de plus de 100 salariés au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie, dans les pays nordiques (Suède, Norvège et Danemark), en Russie et au Moyen-Orient (Arabie Saoudite et Émirats Arabes Unis) avec une approche mélangeant appels téléphoniques et questionnaires en ligne entre mars et avril 2014.

À propos de VMware
VMware, leader mondial des infrastructures de virtualisation et de cloud computing, propose des solutions qui permettent aux entreprises d’entrer pleinement dans l’ère du cloud. Les clients s’appuient sur VMware pour les aider à changer la façon dont ils conçoivent, livrent et consomment les ressources informatiques en fonction de leurs besoins spécifiques et de façon évolutive. Avec un chiffre d’affaires en 2013 de 5,21 milliards de dollars, VMware compte plus de 500 000 clients et 75 000 partenaires. Basé dans la Silicon Valley, VMware dispose de bureaux partout dans le monde. Pour en savoir plus, consultez son site Web à l’adresse www.vmware.com/fr.

Connectez-vous à VMware France :
Twitter et le Blog VMware France

RUMEUR PUBLIQUE
vmware@rumeurpublique.fr

Stéphanie Muthelet
01 55 74 52 28 – stephanie@rumeurpublique.fr

Marilyn Florent
01 55 74 52 26 – marilyn@rumeurpublique.fr

Joachim Martin
01 55 74 52 04 – joachim@rumeurpublique.fr

VMware
Valérie Soubiran
Directrice Marketing France
Email: vsoubiran@vmware.com


1Le cabinet d'études de marché spécialisé Vanson Bourne a interrogé pour cette étude 1 800 décideurs informatiques et 3 600 employés d'entreprises de plus de 100 salariés au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie, dans les pays nordiques (Suède, Norvège et Danemark), en Russie et au Moyen-Orient (Arabie Saoudite et Émirats Arabes Unis) avec une approche mélangeant appels téléphoniques et questionnaires en ligne entre mars et avril 2014.