Annonceslecture: 1 minutes

Souveraineté numérique : les entreprises françaises doivent-elles revoir leur copie en matière de stratégie cloud ?

Depuis la pandémie, les entreprises ont beaucoup misé dans le cloud public, quitte à parfois y mettre des données confidentielles pour par exemple bénéficier de la mise à l'échelle et de l'évolutivité de la plateforme ou encore pour développer de nouveaux services numériques. Selon une étude IDC menée pour le compte de VMware, 50% des entreprises européennes déclarent ainsi avoir des données secrètes ou confidentielles aujourd’hui dans le cloud public. Avant d’aborder la question du cloud souverain, il semble donc opportun de s’atteler d’abord sur le sujet de la souveraineté des données. On constate, notamment via les travaux de Thierry Breton dont l’objectif, depuis deux ans, est de transformer l’économie européenne dans une data driven economy, que la donnée est au cœur du dispositif économique, sociétal, organisationnel et étatique. Et dans un contexte où les environnements cloud se multiplient, générant une nouvelle complexité, les entreprises sont-elles armées pour gérer les impératifs de souveraineté et de sécurité sans nuire à l’innovation ?

Telle est la question à laquelle Caroline Comet-Fraigneau, VP France, Benelux, Afrique et Moyen-Orient chez OVHcloud, Jean-Matthieu Tilquin, Head of solutions du groupe ChapsVision et Marc Dollois, Directeur Général de VMware France apportent des réponses dans une conversation que nous vous invitons à découvrir ici :